Production théâtre

2017 : pour rire pour passer le temps
Sylvain Levey

2017 : Amarimanga
Chawki Amari

2015 : Marge brute
Laurent Quintreau

2014 : Echec à la reine
André Chedid

2014 : Central Park Ouest
Woody Allen


2013 :  Monologues

2013 : Harold et Maude
Colin Higgins

2012 : Carmen
Prosper Mérimée et Meilhac & Halevy

2010 : Homo Groovus
Eric Cervos

2009 : Les péchés capitaux

2008 : Claude Gueux
Victor Hugo

2006 : L'aube du 15 juillet 
Patrick Gorasny

2006 : J’ai tellement de choses dans la tête…

2005 : Equarissage pour tous
Boris Vian

2001 : La chèvre de Monsieur
Seguin

1999 : La chasse aux rats
Peter Turrini

1999 : Maux croisés

1998 : Pyramide
Copi

1997 : Le Bouc
Rainer W. Fassbinder

1994 : Croisades
Michel Azama

1993 : La descente d’Orphée
Tennesse William
s

1992 : La cantatrice chauve
Eugène Ionesco

1992 : Jacques et son maître
Milan Kundera

1991 : Le deuil sied à Electre
Eugène O’Neill

 

Autres productions

Film
2000 : "Qui a tué l'idiot"
Nicolas Dumonteil

Emission radiophonique
2008 : "Homo Groovus"
Eric Cervos

Orchestre de lectures

1998 - Cambuse du Noir
"Spinozza encule Hegel"
Jean-Bernard Pouy

2001 - Cambuse du Noir
"Ecce Gainsbarre"
Jean-Claude Lecoq

Photos et article de presse


Les "Text-toast"
A la découverte d'auteurs
contemporains

 

 

 

 

 


Historique de la Compagnie

« Les Zygomatyk »

 

1991 – 1993 : Les débuts

Créée en 1990 par Céline Roussel, la troupe les Zygomatyk existe depuis 1989. Composée à l’origine d’une grande partie d’étudiants de Valence, la première saison est consacrée essentiellement à l'improvisation. Une équipe solide et motivée fut rapidement constituée, prête à s'investir dans la préparation d'un spectacle.
Le premier a avoir vu le jour en mai 1991 fut Le deuil sied à électre d'après une trilogie d'Eugène o'Neill. 
L'année suivante, le second spectacle est Jacques et son maître de Milan Kundera.
De fortes personnalités occupent le groupe. Une cellule autonome se créé cette même saison et La cantatrice chauve de Eugène Ionesco voit le jour.
La troupe est installé dans l'école désaffectée Amblard avec une partie des étudiants des beaux arts. Elle occupe le dernier étage, un ancien dortoir. Les conditions sont excellentes pour répéter avec autant de comédiens et pour entreposer du décors... même si parfois il est trés volumineux. C'est dans ce contexte que naît la dernière création La descente d'Orphée de Tenesse Williams en 1993.
Attentif à l'actualité, les Zygomatyk s'engage lors de la guerre de Bosnie et
font une opération remarqué sur le parvis de la gare de Valence, en installant une structure de 500 tonnes, tout en clamant des textes contre la guerre des Balkans.
 

1994 – 1998 : Le "127"

En 1994, Cécile Marmouget qui avait pris les reines de la mise en scène poursuit avec  Croisades de Michel Azama. Pour la première fois, un spectacle de la troupe tournera avec près d'une quinzaine de représentations dans de multiples festivals en Rhône-Alpes, dans le Var, dans l'Ain. Croisades gagnera ainsi, en 1995, le festival du Masque d'Argent à Dardilly.
En 1996, les Zygomatyk doivent quitter Amblard. Les beaux arts déménagent de même et l'ancien et le bâtiment est converti en Agence Nationale Pour l'Emploi... La troupe se retrouve alors au 127 avenue Victor Hugo, occupant une grande salle dans les locaux de l'école des beaux-arts. Moins nombreux mais avec toujours un bon vivier d'une quinzaine de comédiens, Cécile Marmouget mettra en scène sa dernière pièce au sein des Zygomatyk avec Le bouc de Fassbinder. Après seulement quelques représentations, elle quittera la troupe pour créer sa propre compagnie professionnelle Gazoline.

 
1999 : Nouvelle expérience

Privés de leur metteur en scène, les comédiens de la compagnie orphelins et cherchent des solutions. C'est au sein de la troupe qu'ils vont les trouver. Ils s'essaieront tour à tour à la mise en scène. C'est ainsi qu'en 1998, Philippe Burnod monte Pyramide de Copi, pendant que Kaled Boumedjane s'y risque avec succès en montant plusieurs scénettes d'auteurs contemporains, qui, mises bout à bout, donneront au spectacle Maux Croisés. La saison suivante, pris au jeu, il poursuit son expérience et se lance cette fois à une pièce entière, il s'agit de La chasse aux rats de Peter Turrini.
Cette même période, la troupe est rejoint par Jérôme Lelay qui présente un projet inédit pour les Zygomatyk : l’adaptation d’une BD pour le cinéma. S’ensuit une formidable énergie pour le groupe avec l’arrivée de nouveaux comédiens, la recherche de financement, de techniciens et de figurants. En tout, une centaine de personnes sont mobilisés. Le tournage, en caméra numérique, débutera le 15 janvier 2000 et durera 3 mois, principalement dans le village drômois Saillans. La première projection se fera en juin en présence de l’auteur.

 

2003-2004 : L'errance

Nos locaux aux 169 avenue Victor Hugo sont détruits pour la construction d’un parking. La municipalité ne trouve pas de local pour reloger la troupe. Deux ans d’errance pour la cie qui a du mal à produire un spectacle. En effet, Jérôme Lelay veut renouer avec des grands projets qui mobilisent beaucoup de personnes, mais cette fois au théâtre. Il a particulièrement une pièce en tête, des comédiens prêts à le rejoindre mais il lui manque le principal, un lieu pour répéter. Sans salle attitrée, il va naviguer entre différents lieux, de garages en garages, mais les répétitions piétinnent et le projet peine.

 

2005-2015 : La stabilité

Enfin, la mairie attribue une nouvelle salle à la troupe. Le lieu se situe sur l’ancien domaine des Trinitaires, avenue Maurice Faure à Valence. Les Zygomatyk se partage une salle avec deux compagnies professionnelles : la première, Gazoline de Cécile Marmouget que l'on retrouve, et la seconde, OKZ Théâtre, dirigé par Louis-Guy Paquette. Les transformations nécessaires sont vites réalisées entre ce dernier et Gabriel Burnod, le constructeur de la troupe depuis le début et qui a rejoint Gazoline. 
Entre ces deux compagnie professionnelle qui mobilisent le plateau pour de long moment, Jérôme Lelay essaie de se faire une petite place. Et ce n'est qu'au printemps 2005 où la fameuse pièce Equarissage pour tous de Boris Vian voit le jour pour une première aux Trinitaires. Cette même année, Louis-Guy Paquette décède et la salle ne sera à l’avenir partagé qu’entre Gazoline et les Zygomatyk. 
En 2006, Kaled Boumedjane s'affirme comme le metteur en scène de la troupe, et assisté de Caroline Combier, une compilation de divers textes réunis sous le nom de J'ai tellement de choses dans la tête est présenté au public. Malgré plus de dix comédiens sur scène, une autre partie de la troupe travaille sur un autre texte. Pour la première fois, Norbert Espana, qui avait en tête une pièce depuis plusieurs années se lance à la mise en scène. Huit zigotos le suivent dans son aventure et L'aube du 15 juillet de Patrick Gorasny deviendra une belle aventure avec l'arrivée de nouveaux comédiens. Mais le départ d'une des comédiennes pour l'étranger mettra un terme assez rapide à la pièce.
En 2008, Eric Cervos, tout droit arrivé de Lyon, nous propose de travailler un nouveau genre, l'enregistrement pour des émissions radiophoniques d'un roman qu'il vient d'écrire. Il s'agit de Homo Groovus, de la science fiction et son projet acquiert l'adhérence de la quasi totalité des comédiens de la troupe. Durant plus d'une année, les studios se montent et se démontent d'appartement en appartement et la totalité du roman réadapté est réalisé. Mais pour des raisons budgétaires, seules quelques épisodes de 3 minutes sont montés et le projet avortera. Mais pas totalement, il renaitra deux ans plus tard sous une autre forme.
Cela n'a pas empêché la compagnie de continuer à créer des nouveaux spectacles. Claude Gueux de Victor Hugo, verra ainsi le jour cette même saison, sous la direction de Laurent de Peyreras, qui se révèlera être un auteur en scène très productif au sein des Zygomatyk. Un autre spectacle, les Péchés capitaux, une création collective naîtra en même temps. Cette fois, les comédiens se mettent à tour de rôle dans la peau du metteur en scène et six des septs péchés sont créés.
En 2009, Jérôme Lelay, en collaboration avec Eric Cervos, adapte Homo Groovus pour le théâtre et c'est plus de dix comédiens qui participent à cette création originale

Pendant ce temps, cinq comédiens de la troupe cogitent dans la cuisine sur un spectacle qui mêlerait du théâtre et de la musique. La matière première est Carmen de Bizet et un fastidieux travail se met en place quant à l'interprétation de ce personnage mythique. Le laboratoire durera deux années, et c'est en 2012 que le spectacle verra sa première. Véritable succès, la pièce tourne encore aujourd'hui, principalement dans le Sud Est de la France et les cinq comédiens/metteurs en scène ont déjà eu une cinquantaine de planchers différents à leur actif.
En 2013, Laurent de Peyreras retourne à la mise en scène et adapte le film Harold et Maude pour le théâtre. Une des comédienne, Caroline Combier, essaye une nouvelle formule avec le théâtre d'appartement et jouera cette même année plusieurs fois ses Monologues.


2014 : Naissance du Collectif

Devant l’ampleur et le nombre de ses projets, la quantité de ses membres (une trentaine de personnes), l’association qui jusqu’à présent fonctionnait d’une manière « classique » évolue vers un collectif fonctionnant sur le modèle de la collégialité. Tous les membres sont présidents et responsables, tous autant les uns que les autres. Les réunions sont animées tour à tour et des commissions sont créés pour le fonctionnement. Les décisions sont plus longues à prendre, mais l’investissement et l’implication de chacun est plus grande. L’expérience est reconduite d’année en année.
Depuis quelques temps, l'idée de transformer l'association en un collectif trottait dans la tête de certains zygos. Après de nombreuses discussions et échange, ce fut chose faite, et désormais, depuis 2016, l'association est devenu le Collectif des Zygomatyks et la gestion est collégiale. Il n'y a plus de président, tous les membres actifs sont présidents. Il n'y a plus un responsables, tous les membres actifs sont responsables. Et ça marche.

 

2014-2017 : L'explosion créatrice

Les idées et les projets fusent au sein du collectif. Fort d'une trentaine de comédiens, plusieurs spectacles sont créés simultanément, dont Central Park Ouest de Woody Allen, mis en scène par Laurent de Peyreras. Malheureusement, la diffusion sera éphémère, l'auteur refusant de donner ses droits à des comédiens amateurs. Un autre spectacle Echec à la reine de André Chedid et dirigé par François Simon verra le jour.
C'est dans cette énergie que se trouve les Zygomatyk avec plusieurs projets en cours. Marge Brute de Laurent Quintreau, mené par Laurent de Peyreras, qui après plusieurs lectures d'extraits en public, a décidé de monter le texte intégrale ; Amarimanga, un texte adapté d'une nouvelle de C. Amari, dont le novice metteur en scène, Remy le Perron, met tout son talent d'écrivain ; Yaacobi et Leidental de Hanokh Levin, un travail collectif mêlant théâtre et musique ; enfin, Pour rire pour passer le temps de Sylvain Levey, là aussi, du collectif ; sans compter l’inépuisable Carmen qui tourne encore.
Les activités se diversifient, du travail de slam aux enregistrements radiophoniques, le collectif est plus que jamais structurés et inventifs. Les trois spectacles se produiront cette année, et Carmen finira en beauté début juillet, pour une unique représentation, en plein air, avec la coopération du collectif. Date non encore déterminée, soyez vigilants…

Les Zygomatyk, c’est aussi :
Des organisations de soirée à thèmes comme le concours du plus grand guitariste, défilé de modes, cabarets, défilés, des animations musicales, des prestations dans diverses court métrages…
Des troupes de théâtre ou de musiques « invités » dans nos locaux, principalement dans le cadre de partenariat et d’échanges.

 

Conclusion

Depuis 25 ans que la troupe existe, plusieurs de ses comédiens sont devenus professionnels, techniciens ou même scénographe. Certains comédiens, les plus anciens, ont pris aussi 25 ans et sont toujours là, mais le renouvellement se fait continuellement avec l’arrivée de jeunes nouveaux, amateurs de théâtre. Aujourd’hui, le collectif Les Zygomatyk est la plus ancienne compagnie de théâtre amateur de Valence et la plus productrice en termes de spectacles. La qualité en matière artistique est indéniable, en témoigne son nombreux et fidèle public, ainsi que les articles de presse toujours aussi éloquent. Elle fait partie intégrante de la vie culturelle valentinoise.
Longue vie aux Zygomatyk.

A suivre

 

 

 Création 2017 

"Amarimanga" 
Texte adapté de la nouvelle de C. Amari "Il fait toujours beau quelque part"
Ed. Baleine 1998

Affiche Amarimanga finale10 18

Début du projet : Septembre 2016
Mise en scène 
: Rémy Le Perron

Comédiens : Jérôme Lelay, Elisabeth Touvais, Norbert Espana, Guillaume Aurias, Christine Pradeille, Georges Minisini, Cathy Vial, Axel Bouchet

Intervenante danse : Amandine Barillon

Galeries photos

Aux Trinitaires 9 et 10 novembre 2018

 

Retour PRODUCTION                                                                                                      Retour ACCUEIL  

 

 

Création 2017 

"Yaacobi et Leidental"d'Hanokh Levin

Début du projet : Septembre 2015
Mise en scène
: Collective animée par François Simon
Mise en musique : Collective animée par Céline Discours

Comédiens François Simon, Philippe Borel, Chloé D'Aniello, Discours Céline, 

Trois personnages avancent toutes pensées dehors avec leurs névroses pour tout étendard. Ces trois personnages représentent les emballements et les vanités d'une quête du bonheur qui ne sait passer que par une course éperdue au mariage.
On part en chasse du mari ou de l'épouse, on se séduit, on se marie, on se déçoit, on se quitte.

Les répétitions

Retour PRODUCTION                                                                                          Retour ACCUEIL   

 

Création 2017 

"Pour rire
pour passer le temps" de Sylvain Levey

Début du projet: Avril 2017
Mise en scène
: Kaled Boumedjane
Technique : Serge cadario et Toumso Kantayev 

Comédiens : Xavier Lambert, Frédéric Rannaud, Roland Tremoy, Marc Buonomo

Le monde va droit dans le mur : en montrant ses penchants les plus bas ; en expulsant ses ultimes traces d'humanité comme une baudruche crevée. C'est ce que pointe Sylvain Levey dans "Pour rire pour passer le temps".

pourrire decembre2018

Galeries photos

La première au festival de Théâtre amateur de Valence 7 juin 2018 au TMV


Retour PRODUCTION
                                                                                Retour ACCUEIL 

  

Création 2015 

"Marge Brute"    de Laurent Quintreau

Flyer Marge Brute

Début du projet: Septembre 2015

Mise en scène
 : Laurent de Pereyras

Comédiens : Céline Roussel, Roxane Dupin, Marie Heusse, David Nicolas, Bérengère Manson, Caroline Combier, Christel Robert, Guillaume Aurias, Christophe Migliara, Gaëlle Bouzonnet

Technicien : Georges Minisini

Dix cadres prennent la parole autour d’une table lors d’un comité de direction.  Il y est question de dividendes, de restructurations et de licenciements. Mais aussi de l’intimité la plus triviale, des désirs les plus inavouables. Hyper-violence autodestructrice, cynisme dépravé, désespoir glacé, soif de pouvoir et fantasmes libidineux : chacun des protagonistes, du fond de sa frustration et même de sa folie, est en guerre contre tous les autres.  « Tous les hommes naissent et demeurent libres et égaux en  droit, sauf ici, dans l’antichambre du profit… Etre du côté des dominants ou des dominés, à toi de choisir ton camp » Marge Brute, roman de Laurent Quintreau, est une charge hilarante et cruelle contre la jungle du business et ses névroses. 

Les représentations : 

Lecture Théâtralisé:

- 25 novembre 2016 : Théâtre des Trinitaires, Valence

- 02 décembre 2016: Théâtre des Trinitaires, Valence

- 08 janvier 2017: Cause toujours, Valence

- 20 mars 2018: Médiathèque, Saint-Jean-de-Muzols

- 31 mai 2018: Théâtre de la petite scène, Montélimar

- 19 octobre 2018:Si les vaches avaient des ailes, Rompon

- 25 janvier 2019: Médiathèque, Châteauneuf sur Isère

 

Pièce de Théâtre:

- 08 juin 2017: Théâtre municipal de Valence dans le cadre du festival amateur de théâtre
- 23 juin 2017: Théâtre des Trinitaires, Valence

- 20 janvier 2018: Théâtre des Trinitaires, Valence en présence de l'auteur Laurent Quintreau

- 03 mars 2018: Théâtre des Trinitaires, Valence

- 30 mars 2018: Cinéma Espace(s), Loriol sur Drôme

 

Galeries photos 

Octobre 2018 au Café associatif "Si les vaches avaient des ailes" à Rompon 

Lecture théâtralisée

Festival de Théâtre Amateur de Valence au TMV

La presse en a parlé

 

Retour PRODUCTION                                                                                 Retour ACCUEIL 

 

Création 2014

"Echec à la reine" de André Chedid

Mise en scène : François Simon

Comédiens : Jérôme Lelay, Elisabeth Touvais, David Nicolas, Marie Heusse, Christel Robert

 

Galeries photos 

Représentation aux Trinitaires


Retour PRODUCTION
                                                                               Retour ACCUEIL 

 

Création 2014

"Central Park West" de Woody Allen

Début du projet : Septembre 2012
Fin du projet : Juin 2014

Mise en scène
 : Georges Minisini

Projet porté par Philippe Borel

Comédiens : Annie Duflot, Philippe Borel, Christine Pradeille

Dans un appartement bourgeois, 2 couples s'entredéchirent. La bataille, féroce et d'un humour grinçant, fait voler en éclats les convenances sociales, révélant la médiocrité de chacun.

3 représentations

Galeries photos 

A venir


Retour PRODUCTION
                                                                 Retour ACCUEIL  


C
réation 2013

"Harold et Maud" Une adaptation de Collin Higgins

Tract Harold

Mise en scène : Laurent de Pereyras

Comédiens : Guillaume Aurias, Axel Bouchet, Gaëlle Bouzonnet, Eric Cervos, Roxane Dupin, Marie Heusse, Bérengère Manson-Lelay, Christophe Migliara, Georges Minisini et Céline Roussel. 

Lumière : Christophe Robin

Harold et Maude est une comédie centrée sur la relation entre une femme, idéaliste et anticonformiste qui va fêter ses 80 ans, et un jeune homme, issu de la bourgeoisie, dominé par une mère inattentive. Il passe son temps à simuler ses suicides et roule dans un corbillard. Leur rencontre, dans une église, lors d’un enterrement auquel aucun des deux ne connaît le mort, va nous emmener dans un tourbillon où vont se croiser différents personnages. La vie d’Harold et Maude s’emballe et leur quotidien devient drôle et extraordinaire. Elle lui communique son envie de vivre et sa joie. Harold ne se sent bien qu’en compagnie de Maude. C’est une rencontre improbable : c’est celle d’une transmission de la vie.

AuteurMr Colin Higgins est un réalisateur, scénariste et producteur américain (1941 – 1988). « Harold & Maude », c’est tout d’abord un scénario que Colin Higgins a écrit en 1971. Le film a été réalisé par Hal Ashby. De son scénario, Colin Higgins a tiré par la suite un roman, puis Jean-Claude Carrière l’a adapté en une pièce de théâtre.

 

11 représentations :
- Les 3 et 4 juillet 2015 au Théâtre des Trinitaires à Valence 
- Le 4 juin 2015 dans le cadre du festival de théâtre amateur au Théâtre de la Ville à Valence. 
- Les 6 et 7 mars 2015 au Théâtre des Trinitaires à Valence. 
- Le 7 décembre 2014 au profit de l’Epicerie sociale et pédagogique de Romans, au Théâtre de la Presle à Romans. 
- Le 14 juin 2014 dans le cadre du festival de théâtre amateur Zygo&stival au Théâtre des Trinitaires à Valence. 
- Le 13 avril 2014 dans le cadre du festival de théâtre amateur de Saint Donat. 
- Le 21 mars 2014 à la MPT de L’Allet à Bourg-lès-Valence. 
- Les 21 et 22 février 2014 au Théâtre des Trinitaires à Valence.


Galeries photos 

A venir

Retour PRODUCTION                                                                      Retour ACCUEIL  

 

 

Création 2013 

"Monologues" 
Théâtre en appartement

Jeu et mise en scène : Caroline Combier
Direction d'acteurFrédéric Rannaud et Norbert Espana

"Histoires d'hommes" de Xavier Durringer
3 femmes racontent "l'amour sous toutes les coutures", celui qu'elles ont vécu, du rouge de la passion au noir de l'absence.

"Guy" de Jean-Michel Ribes
Une femme explique à son amant qui ne veut pas lâcher prise le bien-fondé de leur séparation. Vertige de l'amour...


Galeries photos 

A venir

Retour PRODUCTION                                                                    Retour ACCUEIL 

 


Création 2012 

"Carmen" d'après Prosper Mérimée et Meilhac & Halevy

  carmen logo BD

Début du projet : Septembre 2010
Fin du projet : allez savoir

Mise en scène
 : Création originale collective librement inspirée des oeuvres de Prosper Mérimée et de Georges Bizet

Comédiens : Norbert Espana, Roland Tremoy, Xavier Lambert, Frédéric Rannaud, Kaled Boumedjane

Techniciens son : Nadia Quillard et Mathilde Tremoy (avant 2015)
Techniciens lumières : Serge Cadario et Jules Tremoy (après 2015)

Nombre de représentations : Plus d'une cinquantaine


Ils sont cinq, cinq conférenciers venant d'horizons universitaires différents, réunis pour vous présenter un mythe universel et intemporel : Carmen. Ils tiennent leur sujet comme les doigts d'une même main se disputant un joyau que chacun voudrait sien.

Leurs divergences les poussant forcément à la convergence vers les planches, glissant vers  des saynètes, se prenant pour des artistes, ils arpentent la scène afin de mieux conter, pensent- ils, l'histoire de Carmen ; de la liberté d'aimer comme de mourir.

Comédiens farceurs, s'abandonnant au burlesque et à la dérision, n'oubliant rien du fond de cette tragédie, ils ne peuvent s’empêcher d'en détourner la forme : rythmée par des instants de narration parfois décalés et sincères, office de passerelle au gré des  scènes, entrecoupées de musiques locales, entraînant avec elles quelques chants d'une douce violence au travers d’instants d'émotions.

Alors parfois de façon impromptue, nos conférenciers reviennent aux origines de leur présence, ce qui forcément relance le débat et, rassemblés autour d'une idée commune, ils se ressaisissent de leur fonction première de transmetteur du savoir dans d'éphémères moments. Entre les cinq deux idées s’opposent, Carmen de Mérimée ou  Carmen de Bizet.

Les rôles féminins et masculins sont à géométrie variable, alternance des personnages dans une farandole de rôles interchangeables ;  parfois grotesques, souvent comiques, toujours sincères, agrémentés de quelques pincées sarcastiques, ils retracent à leur manière la vie de Carmen.

Au final de conférence, ils n'ont plus cure, seul les anime le plaisir de jouer, devenir et transmettre.


Galeries photos 

1ère aux Trinitaires
Bourg en Bresse

Festival de Valence
Lausanne - Suisse
Les Trinitaires - Valence
En tournée
La presse en a parlé

Retour PRODUCTION                                                                Retour ACCUEIL                                                                                                                     



C
réation 2010
 

"Homo Groovus" sur un texte de Eric Cervos

Tract Homo groovus

Début du projet : Septembre 2009
Fin du projet : Juin 2012

Mise en scène
 : Jérôme Lelay

Comédiens : Céline Roussel, Caroline Combier, Bérengère Manson, Christel Robert, Christophe Migliara, Elisabeth Touvais, François Simon, Guillaume Aurias, Remy Le Perron

Une révolution idio-pizzaiolo-musicale ébranle les ultimes bastions de la tyrannie pour offrir à l'homme l'harmonie universelle !
Après E=MC2 l'univers a sa nouvelle équation !
Lâcher-prise + charme + groove = Homo Groovus
Poursuivi par deux redoutables agents de Tavek Haldir (l'ignoble chef de la Police de l'Univers) parce qu'il doit livrer une galette Surnapolitaine sur Olone, la Planète Des Sables, Hectebert-Zinédine Nash, pizzaiolo intergalactique, est projeté à l'avant-garde d'une révolution sans renversemement, menée par deux muses renversantes et un gourou hilare fan de groove.
2 h 30 d'étoiles, d'explosions planétaires, d'aliens malodorants et/ou horripilants, de créatures de rêve, de tyrans plus ou moins locaux, de préposés plus ou moins zélés, de ministres chamailleurs, d'IA perspicaces et efficaces, de fumettes décapantes et minérales, de lueurs destabilisantes et organiques, de mélodies envoûtantes et entraînantes... !!!

Quelques dates de jeu
29-30 juin 2012, théâtre des Trinitaires, Valence

11 représentations sur 2 saisons

  

Galeries photos 

Représentation aux Trinitaires

Répétition

La presse en a parlé

Dossier complet

 

 

Retour PRODUCTION                                                                         Retour ACCUEIL 

 


Création 2009 

"Les péchés capitaux"

 Tract péchés
Début du projet
 : Septembre 2008
Fin du projet : Juin 2009
La luxure
 de Jean-Marie Besset
Mise en scène : Georges Minisini
Comédiens : François Simon
A. J. est sans nouvelles d'Onyx, une jeune femme libertine avec qui il entretient une relation érotique fiévreuse...

L'envie de Jean-Michel Ribes
Mise en scène : François Simon
Comédiens : Sibylle Gauthier, André Jarry, Christophe Eynard
David écoute en baillant ses amis Denise et Marc raconter leurs souvenirs de vacances...

L'orgeuil de Stéphanie Tesson
Mise en scène : Philippe Borel
Comédiens : Kaled Boumedjane, Stéphane Borel, Philippe Borel, Caroline Combier
Trois acteurs et un auteur-metteur en scène répètent une pièce...

La paresse de Jean-Claude Grumberg
Mise en scène : Kaled Boumedjane
Comédiens : Xavier Lambert, Roxane Dupin, Frédéric Rannaud
Décors : Stéphanie Salot
Un éditeur a passé commande d'une pièce sur la paresse et, aidé de son assistante, il tente en vain de récupérer le manuscrit. L'auteur n'est pas vraiment pressé de faire ce travail, sa conscience le taraude sous la forme d'un enquêteur ! Sa femme ne supporte plus vraiment sa flegme. Finalement la paresse les emporte tous.

La gourmandise de Jean-Paul Alègre
Mise en scène : Xavier Lambert
Comédiens : Christophe Eynard, Annie Duflot, Katia Dupuy-Dutour, Lionel Palix, Christine Pradeilles
Satan fait le point avec Belzébuth sur les péchés capitaux, mais... surprise ! La gourmandise pose un sacré problème à Satan. Madeleine y est-elle pour quelque chose ? Satan résistera-t-il ou subira-t-il ? Un péché est-il toujours un péché !

La colère de Pierre Notte
Mise en scène : Jérôme Le Lay
Comédiens : Elisabeth Touvais, Christophe Migliara, Guillaume Aurias, Céline Roussel, Philippe Borel, Benoît Reboul, Muriel Laval, Bérengère Manson, Marie Heusse, François Simon, Marie Lobet, Georges Minisini, David Nicolas
Une réunion de famille...

A l'heure où les sentences du Ciel n'effraient plus grand monde, 
Et que les vices ont perdu leur parfum d'interdit, 
Les péchés capitaux ne sont-ils pas devenus les versions du plaisir moderne ?
A l'instar de la Gourmandise dont le sens évoque tout naturellement le plaisir,
Il nous apparaît aujourd'hui que la Colère est devenue synonyme d'action 
(ou de réaction positive)
Et que la Paresse s'apparente plutôt à un art de vivre dans une société "sur-active".
Et si l'orgueil était surtout un désir de se dépasser ?
Et si l'envie symbolisait un goût subtil pour les plaisirs légers ?
Quant à la luxure... !!!
L'avarice serait alors le seul péché qui nous résiste
Comme un obstacle à notre volonté de jouissance.
Oublions-la !

Photo jai bcq de choses BD
Les comédiens du spectacle : de gauche à droite, debout : Christophe Eynard, Xavier Lambert, Stéphane Borel, Caroline Combier, Elisabeth Touvais, Céline Roussel, Marie Lobet, Annie Duflot, Anna, Frédéric Rannaud, Roxane Dupin, Christophe Migliara, Lionel Palix, Kaled Boumedjane, Georges Minisini, Philippe Borel, François Simon, Bérangère Manson, Marie Heusse ; 
de gauche à droite, assis : David Nicolas, André Jarry, Christine Pradeille, Muriel Laval, Guillaume Aurias, Sybille Gauthier, Benoît Reboul (manque Jérôme Lelay hors champ)


Galeries photos 

Première aux Trinitaires

La Paresse et La Gourmandise - Salle de la Gontarde à Chabeuil - Septembre 2009

Représentation au Théâtre municipal de Valence - 4 avril 2009


Retour PRODUCTION
                                                                          Retour ACCUEIL  

 


Création 2008  

"Claude Gueux" d'après l'oeuvre de Victor Hugo

Tract Gueux

Adaptation et mise en scène
 : Laurent de Pereyras

Comédiens : Benoît Reboul, Norbert Espana, David Nicolas, Guillaume Aurias, Elisabeth Touvais, Muriel Laval

Lumière : Georges Minisini, Marion Lamouche
Création vidéo : Samuel Sagon

Inspiré d'une histoire vraie, Victor Hugo fait appel à ses talents d'écrivain, de poète, d'avocat et d'homme politique, pour un violent réquisitoire contre la peine de mort et une société qui s'accomode de l'injustice...

Dates de jeu :
26-27 nov 2009 : Espace François Mitterand, Bourg de Péage

 

Galeries photos 

A venir

La presse en a parlé


Retour PRODUCTION
                                                                       Retour ACCUEIL  

 


C
réation 2008

"Homo Groovus" de Eric Cervos

Episodes radiophoniques

Direction : Eric Cervos

Lecteurs

Galeries photos 

A venir


Retour PRODUCTION
                                                                 Retour ACCUEIL  

 


Création 2006 

"L'aube du 15 juillet" 
de Patrick Gorasny

Zygo St Donat 5

Les comédiens : au premier rang de gauche à droite, sybille Gauthier, Anaït Prat, Roxane Dupin, Xavier Lambert
au second rang, de gauche à droite : Laurent de Peyreras, Jérôme Lelay, Benoît Reboul, Christophe Eynard


Mise en scène Norbert Espana

Comédiens : Jérôme Lelay, Xavier Lambert, Laurent de Pereyras, Roxane Dupin, Benoît Reboul, Sybille Gauthier, Anaïs Prat, Christophe Eynard

Technicien son : Norbert Espana
Techicien lumières : Georges Minisini


Résumé : Paris, fin des années 60, dans un petit bar d'un quartier populaire. La fête du 14 juillet vient de s'achever, il est tard, la tenancière va fermer son bar. La pièce commence ici. A l'intérieur reste une jeune serveuse, un trentenaire ravagé par une guerre dans les Balkans, et un huissier coincé sur la retraite. Tout paraît calme jusqu'à l'arrivée d'un autre habitué, syndicaliste, accompagné de sa femme. Avec eux, 
un jeune militant déprimé, qui les suit comme un petit chien. Ce curieux cocktail va se révéler explosif, mais le moins fort possible pour la police. Les choses ne se passent pas comme ça. L'aube du 15 juillet est une pièce orchestrale. Elle est magistrale par son écriture rythmique qui permet à chaque personnage de s'épanouir et de progresser jusqu'au plus profond d'eux même. Une grande dérive générale du genre humain.

Représentations
Théâtre les Trinitaires, Valence
16 juin 2007 :  Domaine La Veyrardière, St Donat


Galeries photos 

Théâtre les Trinitaires, Valence

Particulier, St Donat


Retour PRODUCTION
                                                                        Retour ACCUEIL  


C
réation 2006

"J'ai tellement de choses 

dans la tête"sur des textes de Sergi Belbel, Steven Berkoff, Valentina Cohen, Xavier Durringer, Dario Fo, Serge Kribus et Christian Rullier

Tract jai tellement choses

Début du projet : Février 2007
Fin du projet : Juin 2008

Mise en scène
 : Kaled Boumedjane, Caroline Combier

Comédiens : Philippe Borel, André Jarry, Muriel Laval, Bérengère Manson, David Nicolas, Frédéric Rannaud, Céline Roussel, François Simon, Elisabeth Touvais et Emilie Vacher

Régie : Georges Minisini

Dates de jeu :
23-24-25 novembre 2007, domaine des Trinitaires, Valence

 

Galeries photos 

Représentation aux Trinitaires


Retour PRODUCTION
                                                                      Retour ACCUEIL  

 


C
réation 2005
 

"Equarissage pour tous" 
de Boris Vian

equarrissage pour tous jacquette dvd 2

Mise en scène
 : Jérôme Lelay

Comédiens : Remy Le Perron, Serge Bayot, Muriel Laval, Elisabeth Touvais, Benoît Reboul, André Jarry, Norbert Espana, Anaïs Prat, Frédéric Rannaud, Céline Roussel, Corto Le Perron, David Nicolas, Emilie Vacher,Guillaume Aurias...

Quelques dates de jeu :
11 mai 2005 : Théâtre Municipal, Montélilmar 

 

Galeries photos 

Les comédiens

Représentation aux Trinitaires

 

Retour PRODUCTION                                                                   Retour ACCUEIL 

 


Création 2001 

"La chèvre de Monsieur Seguin"

Délire autour du fameux conte « La chèvre de Monsieur Seguin »
Une production "Les Caractériens / Les Zygomatyk"

chevre 007

Mise en scène : Collective

Comédiens : Kaled Boumedjane, Norbert Espana, Roland Tremoy, Pascale Hygonnet

 

Galeries photos 

Représentation au "127"

Représentation au "Petit Théâtre" à Valence

Représentation festival de Saou

Divers

La presse en a parlé

Retour PRODUCTION                                                                   Retour ACCUEIL 

 


C
réation 2000
 

"Qui a tué l'idiot" 
d'après la bande dessinée de Dumontheil

Affiche qui a tué

1 caméra numérique, 22 acteurs, 40 figurants et 100 bénévoles - Durée 1 h 30

Réalisateur : Jérôme Lelay

Comédiens : Norbert Espana (Lucien Lurette), Annie Houbé (la journaliste), Rémy Le Perron (le maire), Chrystel Dye (Lison), Roland Tremoy (le curé), Caroline Combier (la concierge), Céline Roussel (Jannette), Marie Vallon (Irène), Philippe Burnod (le bossu), Jean-Pierre Boudon (Brutus), Serge Bayo (Amédée), Kaled Boumedjane et Patrice Forel (villageois), Gérard Zilberman (Jeannot), Pierre Lambert (enfant de choeur), Yoann Baudet (le fossoyeur), Dominique Lecomte (Anselme), Sophie Clément (Mme Anselme), Célia Knidel (la petite fille), Stéphane Grève (villageois)

Techniciens
Assistante de production : Julie Bournay
Equipe de tournage : Jérôme Le Lay, Julie Bournay, S. Feugier, Christel Chathuant, T. Bernard
Régie : Bernadette Lambert, Pierre Vache, J. Voge
Costume : Véronique Lambert
Maquillage : Yann Brthelemy
Montage : The Faboulous Five

Un village au coeur de nulle part, peuplé de gens normaux pour qui l'absurde sert de logique. Une série de meurtres fatals et inexpliqués. Une maladie incurable et fatale, le Remordingue. C'est dans ce décor qu'échoue Lucien Lurette, comédien égaré, en mal d'inspiration. Coincé malgré lui dans cette tragi-comédie aussi dangereuse que loufoque, il va tenter, lui aussi, de découvrir qui a tué l'idiot. A ses risques et périls ! Atmosphère irréelle, humains qui s'agitent entre Ubu et Kafka... Un polar surréaliste, noir et drôle, aux limites du genre. "Un truc à faire goualer les canards !"


Galeries photos 

Premier jour de tournage
Scènes sur le pont de Saillans
Scènes bar à Saillans
Scènes extérieures dans les rues de Saillans
Tournage dans l'église du col de la Chaudière - Série 1
Tournage dans l'église du col de la Chaudière - Série 2
Scènes extérieures du col de la Chaudière
Scènes extérieures en Ardèche
Scènes intérieures à Beauchastel
Enregistrement de la musique aux Trinitaires
Autour du tournage

La presse en a parlé

 

Retour PRODUCTION                                                              Retour ACCUEIL 

 

 
Création 1999

 "La chasse aux rats" 
de Peter Turrini

Avril 1999 2

Julie Bournay et Roland Tremoy


Mise en scène
 : Kaled Boumedjane

Comédiens : Corinne Savignon, Roland Tremoy, Norbert Espana, Julie Bournay

"Pourquoi ne pas essayer d’aimer le rat en nous, afin de pouvoir nous contempler avec plus de plaisir dans une notre chope de bière".
Peter Turrini

Ce texte, à la langue crue mais puisée dans une réalité quotidienne débarrassée de tous faux-semblants, met en scène, avec une radicalité joyeuse, la rencontre d'un homme et d'une femme sur un mode résolument en dehors des codes de reconnaissance sociale. Les deux protagonistes, transformés en duettistes, rejettent, tour à tour, les oripeaux d'une existence banalisée pour entrer progressivement dans un hors-jeu dénué de romantisme mais empreint d'amour.

 

 Galeries photos 

Session de maquillage juin 1999

Représentation à Sauzet  juillet 1999


Retour PRODUCTION
                                                        Retour ACCUEIL 

 


Création 1999 

"Maux croisés"


Mise en scène
 : Kaled Boumedjane

Comédiens : Nabil Bouanani, Kaled Boumedjane, Julie Bournay, Philippe Burnod, Caroline Combier, Céline Roussel, Corinne Savignon, Roland Tremoy

"Caresses" : de Sergi Belbel
Comédiens : 

"Lip nuptial" : de Sergi Belbel
Comédiens : 

"Ultime bataille" : de Jean-Michel Ribes
Comédiens : 

"Ping-Pong" : de Roland Dubillard
Comédiens : 


3 représentations

Spectacle sélectionné pour les Printemps du Théâtre 1999, Romans

 

Galeries photos 

A venir


Retour PRODUCTION
                                                                          Retour ACCUEIL 

 


C
réation 1998

"Spinozza encule Hegel" 
de Jean-Bernard Pouy

Orchestre de lectures autour du texte de l’auteur pour le festival de l’expression du Roman Noir à Valence, « la Cambuse du  Noir ».

Mise en scène : Collective

Lecteurs : 

 

Galeries photos 

A venir

 

Retour PRODUCTION                                                                 Retour ACCUEIL 


C
réation 1998
 

"Pyramide"    de Copi


Affiche copi

Mise en scène : Philippe Burnod

Décor et son : Fabienne Bonino, Jean-François Amiard, Myriam Roy
Lumière : Thomas Bernard

Comédiens : Céline Roussel (la reine), Norbert Espana (le jésuite), Caroline Combier (la princesse), Jérôme Lelay (le rat), Patrice Baillon (le porteur d'eau), Nabil Bouanani (La vache)


Galeries photos 

La presse en a parlé

Représentation Théâtre municipal - Valence


Retour PRODUCTION
                                                                  Retour ACCUEIL  


C
réation 1997
 

"Le bouc" de W. Fassbinder

Affiche le bouc

Mise en scène : Cécile Marmouget

Comédiens : Caroline Combier, Philippe Burnod, Norbert Espana, Kaled Boumedjane, Patricia Plutino, Céline Roussel, Jean-Pierre Boudon, Corinne Savignon, Roland Tremoy, Sophie Clément-Burnod, Véronique Lambert

Décors et lumières : Gabriel Burnod


Dans une petite ville allemande, des hommes et des femmes vivent englués dans un quotidien sans avenir. Desconversations échangées par dessus la bière ou chuchotées par les femmes avides de cancans, une rancoeur sourd et s'entretient, cristallisée autour d'une patronne de fabrique apparemment mieux lotie que les autres. Tout pourrait se tenir là, comprimé par les poings rageurs, dilué pour un temps dans la boisson si un jour n'arrivait... un bouc émissaire.


Petite note
: Après 10 mois de répétition, 6 représentations de cette pièce furent données au 127. avenue Victor Hugo, dans nos locaux à Valence, en novembre 1996. Désireux de renouveler l'expérience vécue avec la tournée de "Croisades", plusieurs participations à des festivals de théâtre avaient été programmées. Nous avions notamment été sélectionnés pour participer au Masque d'Argent Rhône-Alpes. Cependant, suite au départ, pour raisons professionnelles, de notre metteur en scène, la tournée a dû être annulée.



6 représentations, Valence


300 spectateurs

 

Galeries photos 

Représentation au "127"

 
Retour PRODUCTION                                                                  Retour ACCUEIL 

 


C
réation 1994

 "Croisades" de Michel Azama

Logo croisades

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Mise en scène : Cécile Marmouget

Comédiens : Cécile Marmouget, Jérôme Hanriot, Vincent Guerin, Véronique Lambert, Corinne Savignon, Roland Tremoy, Khaled Boumedjane, Norbert Espana, Nabil Bouanani, Céline Roussel

Distribution


Décors et lumières
 : Gabriel Burnod
Masques : Christophe Boudin
Maquillage : Joëlle Pau
Régie son : Jérémie Labsolu
Relation publique : Véronique Lambert


"L'humanité saisie par des convulsions de pure bestialité. Peu importe le lieu, il y a toujours deux camps où la vie est en jeu. Michel Azama envisage sa guerre avec la cruauté fébrile de certains jeux d'enfants. Les morts contrairement à ceux des faits divers, nous touchent. Ils ressuscitent devant nous et livrent leur dernier message. Un théâtre naïf et loufoque, invraisemblable et réaliste à la fois où l'humour et la tendresse colorent l'horreur".


14 représentations dans différents festival (Ardèche, Ain, Rhône, Var, Drôme...)


1995 :

- Diane d'Or du festival de St Vallier
- Masque d'Argent Rhône-Alpes
- Participation à Festhéa (Vals les Bains),
- Festivals de Mornant, de Cavalaire
- Printemps du Théâtre, Romans

 

Galeries photos 

Répétitions lycée Amblard

Festival du Printemps, Romans

Autre représentation

Festival de Cavalaire

Autres

Video (à venir)



Retour PRODUCTION
                                                             Retour ACCUEIL  

 


C
réation 1993
 

 "La descente d'Orphée" 
de Tennesse Williams

Mise en scène : Cécile Marmouget, Roland Trémoy

Comédiens : Roland Trémoy Corinne Savignon, Franck Carle, Véronique Lambert, Martin Buraud, Alexandra Eretzian, Céline Roussel, Cécile Marmouget, Philippe Baron, Laurence Boudin, Christophe Boudin, Audrey Marlhens, Emmanuel Roux, Hélène Bouziane, Mathieu Riou, Cathy Dubois, Stéphane Bercker, Nabil Bouanani, Hakim Bazri

Décors : Gabriel Burnod, Christophe Boudin
Les tableaux : Emmanuel Roux
Les costumes : Paule Lambert, Emmanuel Roux
Eclairage : Gabriel Burnod
Bande son : Cécile Marmouget
Régie son : Nicolas Menet
Percussions : Bruno Ferrier
Relations publiques : Véronique Lambert

Le sud des Etats-Unis. La crise économique accroît la tension raciale entre blancs et noirs. Les petits planteurs de coton tentent de survivre, accrochés à leur bière à défaut de l'être encore à leurs rêves. Hommes et femmes se côtoient sans plus s'aimer. La chair est grise, poussiéreuse. La terre endurcit tous ceux qui la touchent. La tragédie est latente. Ile ne manque qu'un bouc émissaire. Ce sera Orphée ou cet étranger solitaire, rebelle à toute entrave, qui joue sur sa guitare le blues des noirs. Indifférent à tous, il ne laisse aucune femme indifférente, révélant à chacune l'intensité de désirs depuis trop longtemps refoulés.


Représentations
:

14 et 15 mai 1993 : MJC du Polygone, Valence
22 mai 1993 : Salle des fêtes, La Voulte
18 juin 1993 : Salle Jean Vilar, Romans
29 juin 1993 : Théâtre municipal, Valence

650 spectateurs


Galeries photos 

Les comédiens

Montage décor MJC Polygone - Valence

Répétion MJC Polygone - Valence

Générale MJC Polygone - Valence

 


Retour PRODUCTION
                                                                 Retour ACCUEIL 

 


C
réation 1992

"La cantatrice chauve" 

de Eugène Ionesco

Affichecantatrice

Mise en scène : 
Cécile Marmouget 

Comédiens :
Cécile Marmouget, 
Philippe Eretzian, Alexandra Eretzian, Stephane Bercker, Valérie Eretzian, Hakim Bazri

Décors et lumières : Gabriel Burnod 
Régie son : Patricia Ramon
Relations publiques : Véronique Lambert

 

« Ce que nous voulons, c’est célébrer la tragédie du langage ; la cantatrice chauve n’a pas été écrite dans un but comique, le texte produisant déjà des effets comiques. La gestuelle qui accompagne ce langage est travaillée comme une mécanique, au plus près du cliché ».


2 représentations en soirée

- MJC du Polygone, Valence
- Théâtre municipal, Valence
1 représentation scolaire : 
- Foyer du Théâtre, Romans

700 spectateurs


Galeries photos 

A venir


La presse en a parlé


Retour PRODUCTION
                                                                           Retour ACCUEIL 

 

 

C
réation 1992

"Jacques et son maître" 

de Milan Kundera

"Variation-hommage" à Denis Diderot

affichejacques             jacques1

Mise en scène : Christian Etienne

Comédiens : Martin Buraud, Philippe Baron, Sonia Rochette, Roland Tremoy, Cathy Dubois, Philippe Eretzian, Christian Etienne, Corinne Savignon, Mathieu Riou, Guillaume Burnod, Danielle Jacquier, Chloé Gendreau, Sébastien Coulet, Audrey Marlhens, Hakim Bazri, Nabil Bouanani, Véronique Lambert

Décors conception : Gabriel Burnod
Décors réalisation : Gabriel Burnod, Emmanuel Roux, Philippe Baron, Audrey Marlhens, Catherine Savary
Eclairages : Gabriel Burnod
Son : Bruno Daronne


Boire et déboires de 2 hommes qui, au fil de leurs souvenirs amoureux, égrènent les péripéties de leur vie bien malencontreusement écrite « là-haut ».


2 représentations en soirée
- MJC du Polygone, Valence

350 spectateurs

Galeries photos 

Représentation à la MJC du Polygone, Valence

Petite soirée entres amis

La presse en a parlé

               

Retour PRODUCTION                                                                  Retour ACCUEIL 

 


C
réation 1991
 

 "Le deuil sied à Electre" 

d'Eugène O'Neill

Afficheelectre

Mise en scène : Corinne Savignon et Christian Mouyon

Comédiens : Roland Tremoy, Cécile Marmouget, Gabriel Burnod, Nabil Bouanani, Philippe Eretzian, Carole Ferry, Cathy Dubois, Jacqueline Ferreira, Pascale Bonardel, Danielle Jacquier, Pascale Ripert, Christophe Boudin, Christian Etienne.

Décors : Gabriel Burnod, Christophe Boudin, Catherine Thiollier, Audrey Marlhens
Costumes : Anne Guichard, Sandrine Kerimian
Lumières : Bernard Durif, Patrice Roger, Dominique Victor
Bande son : Audrey Marlhens
Relations publiques : Céline Roussel


Dans son œuvre, Eugène O’Neill a transposé le drame antique au 19
e siècle, pendant la guerre de Sécession, aux Etats-Unis, marquant ainsi la permanence du mythe d’Electre dans l’histoire de l’humanité.


2 représentations en soirée
1 séance scolaire

500 spectateurs


Galeries photos 

MJC du Polygone

La presse en a parlé


Retour PRODUCTION
                                                                          Retour ACCUEIL